Site Metagrabole

Plan du site

L'Abysse et l'Ordonnée

Aphorismes

 

 

 

 

 

Soit l'étirement d'une image intentionnelle dans un oesophage d'inhibitions successivement levées ...
1. ACTE

 

Seul le désir authentique n'est pas arrogant !
2. Aisance

 

Mais, telle une forme qui sortant d'un fond en arrière-plan s'adjoint une ombre, chacun se sent une conscience, une volonté ou une âme.
3. AME

 

En l'homme surtout, la totalité est plus que la somme de ses constituants. L'homme concret est indécomposable, il est seulement apprivoisable par son histoire et auto-apprivoisable par sa mémoire.
4. Analyse

 

La même force qui nous écrase contre l'idée d'un bonheur infini, se cabre devant la joie tranquille des progrès quotidiens.
5. Anticipation

 

Les aptitudes sont des habitudes.
6. Aptitudes

 

L'attention est l'enfance de la mémoire.
7. Attention

 

Il semble que la conciliation du bonheur et de la générosité active soit une expérience rare.
8. Bonheur

 

Je conçois bien maintenant ma grossière méprise par laquelle j'ai assimilé la succession des événements pour un principe de causalité.
9. Causalité

 

L'anthropomorphisme nous fait inventer les objets, mais surtout nous soumet au "centrisme", à l'intuition que toute chose est animée d'une force centrale concentrée.
10. Centrisme

 

Entre la constitution et le destin, le comportement est l'étage qui se prête le mieux à l'analyse.
11. Comportement

 

La connaissance est la grâce de l'homme de ne pas se soumettre à la logique de ses propres constations.
12. Connaissance

 

L'un parle de ses tergiversations ... l'autre de ses succès ...
13. CONNAISSANCE DE SOI

 

L'irrationnel ne tolère aucune borne et par là, ne permet aucune prise.
14. Connaissance et irrationnalité

 

La conscience est une délégation de la mémoire à la manifestation présente.
15. Conscience

 

De la souplesse dont il faut faire preuve pour comprendre une situation au moins composée de deux données, est composée le monde interne non plus sensoriel.
16. Dichotomie

 

Une ankylose de la sphère des organes sensoriels n'est-elle pas la matrice idéale d'une involution cérébrale ?
17. Ectoderme

 

L'ordre imposé à l'indifférent préserve le flou de l'objet interloquant et s'offre à l'insinuation de son venin dissolvant.
18. Egarement

 

L'étendue séparant la stricte conditionnabilité de certains automatismes, de la neutralité de certains autres, constitue la matrice du développement de l'individu.
19. Epanouissement

 

La vie ou la nature n'a pas de projet arrêté, bien que les phénomènes nous invitent à penser le contraire. Leur pertinence durable nous permet d'être leur contemporain et nous suggère de chercher une volonté derrière ce qui n'est qu'un succès temporaire.
20. Eschatologie

 

Les espèces vivantes non pas pour dessein de se perpétuer, mais seules sont (encore) vivantes les espèces qui "savent se perpétuer".
21. Espèces vivantes

 

Il nous faut longtemps pour comprendre comment nous pouvons être en quelque sorte tout et rien.
22. Auto-estimation

 

L'éthique ou l'esthétique de la vie entière de l'individu ...
23. Ethique

 

L'être est vigilance !
24. ETRE

 

Témoignons, si cela se peut, autant de respect à notre Expérience, que le scientifique fait preuve d'ingratitude vis-à-vis des siennes.
25. Expériences

 

L'explication est rassurante, mais il n'y a jamais que description.
26. Explication

 

La totalité n'a pas de finalité.
27. Finalité

 

Il y a une continuité entre le désir sans objet et l'objet sans désir.
28. Flottement

 

Les fois sont des soifs dans le miroir. La foi est la lubricité de l'âme.
29. FOI

 

L'homme ? ... Une hésitation dans un conditionnement.
30. L'homme instantanné

 

Les maîtres premiers parce que dissimulés de la vie humaine sont les composantes secondaires d'une humeur au premier abord sans équivoque.
31. Humeurs

 

Tenter de verbaliser son idéal, c'est montrer ce en quoi il n'est pas un idéal mais un calcul.
32. Idéal

 

L'idée est une émotion, une émotion cérébrale.
33. Idée

 

Le réel est ce qui me ressemble, l'imaginaire est ce qui me rassemble.
34. Imaginaire

 

Il n'y a pas lieu de s'étonner de la dimension dite immatérielle mais plutôt de la difficulté avec laquelle la matière s'efforce de la révéler.
35. Immatérialité

 

L'inconscient est la rencontre de la fragilité et de l'impérissable.
36. Inconscient

 

Le mépris méconnu du contact social !
37. Indifférence

 

On ne se libère jamais que de sa mémoire.
38. Liberté

 

Et la loi devient ce qui rétablit l'unité du monde et permet l'unité de l'action !
39. LOI

 

Renoncer à l'idée de substance, ou plutôt de matière !
40. Matière

 

Le matérialisme serait de faire semblant de croire ce qui apparaît.
41. Matérialisme

 

La vérité du matérialisme est historique.
42. Matérialisme

 

Le "matérialisme historique" littéralement est le chemin d'approche sans doute unique, de ce qui pourrait être ni matière ni événement.
43. Matérialisme historique

 

Tout mon désir reposerait sur la ferme intention de n'être dupé par rien, ni par personne et pas plus par moi-même.
44. Méfiance

 

Avec la description, commence l'erreur.
45. Méthodologie

 

N'y aurait-il jamais au plus qu'une apparence d'opposition entre le désir et l'exigence morale ?
46. Morale

 

Il y a loin du comportement à la motivation.
47. Motivation

 

Simplement dit, le cerveau commande aux muscles et obéit aux viscères.
48. Muscles

 

Il est dans la nature du but d'être un état.
49. Objectif

 

La sensibilité maladive perd la conscience de son origine, du support de sa continuité.
50. Objectivité et santé

 

Depuis que je pense, je suis à la recherche d'une nourriture consistante.
51. Oralité

 

Soit l'existence longitudinale des organes ... leur activité fonctionnelle,
soit l'existence "transversale" des mêmes organes, leur présence dans l'unité somantique.
52. Organes

 

Une seule raison suffit pour qu'une chose existe, ce qui donne tout loisir aux autres pour profiter d'elle.
53. Parasitisme

 

Donc en dernière analyse, le moteur de la pensée est un esthétisme, un choix basé sur l'attrait.
54. Pensée

 

Peut-on prévoir de laisser de la place à la réalisation de l'imprévisible ?
55. Prospective

 

L'essentiel de l'homme est justement cette question sans réponse qu'il se pose sur son destin.
Il n'y a pas de réponse, mais s'il n'y avait pas de question, il n'y aurait pas d'homme.
Au pire l'homme se trouve dans la façon qu'il a de se chercher !
56. Quête

 

La Raison est un instrument qui aide ou qui entrave, mais qui ne détermine pas.
57. Raison

 

... Le réel ou une co-existence relative et plus sûrement une relativité coexistante.
58. Réel

 

Si l'analyse est le bras, l'intuition est la tête.
59. Réflexion

 

La nouveauté, la singularité est la texture même de la représentation.
60. Représentation

 

L'intuition de l'absolu qui est à la base de la rigueur de la pensée, est en dernier lieu, la condition primordiale d'une juste appréciation du monde.
61. Rigueur

 

La sensibilité efficace n'a rien à voir avec la réactivité superficielle. Tout au plus, la délicatesse des traits peut-elle témoigner d'une égale élégance intérieure.
62. Sensibilité

 

La tranquillité de l'âme est une question de viscères.
63. Sérénité

 

La science s'est surtout préoccupée d'expliquer comment le monde se perpétue, à nous de nous demander comment il s'invente.
64. Science

 

Nous appartenons à une histoire qui nous est sensible par la matière.
65. Sensualité

 

La divagation, la même qui est la nature du rêve, est la condition de la découverte du sens.
66. Signification

 

Auparavant, la survie des sociétés étaient liée à la survie des individus. Aujourd'hui, c'est la survie des individus qui est liée à celle des sociétés.
67. Société

 

L'histoire de l'homme prouvera peut-être qu'une espèce disparaît non seulement pas défaut d'adaptation, mais aussi par excès d'invention.
68. Survie de l'homme

 

L'absolu ne s'émiette pas, tout au plus se donne-t-il en symbole.
69. Symbole

 

L'homme ne se comprend que dans le conditionnement. Il ne s'apprécie que dans sa liberté.
70. Sympathie

 

Ne pas différer le désir, mais l'étirer.
71. Tempérance

 

La loi est la présence du passé.
72. Théorie

 

La clé du conditionnement est la clé du déconditionnement.
73. Thérapie (auto-)

 

Les êtres se distinguent par la place que la sensualité laisse à ce qu'elle n'est plus.
74. Typologie

 

Qu'il y ait une unité, n'implique pas qu'il y ait nécessairement une logique.
75. Unité

 

Nous parlons de "vie" alors que nous voulons dire "survie"
76. Vie

 

Combien change notre vision du monde, quand nous comprenons l'IMPOSSIBILITÉ du néant !
77. Le néant

 

 

 


- © 2002 - Hervé TIGIER, Rennes (France) -